Accessibilité extérieure

accessibilité extérieure

L’accessibilité extérieure pour handicapés

Permettre aux personnes handicapés de vivre en citoyens à part entière est l’objectif fixé par l’état dans la loi de 2005.Dans ce cadre l’accessibilité extérieure aux lieues aussi bien publics (ERP: Etablissements Relevant du Public) que privés est devenue un enjeu de société majeur.
L’obligation d’accessibilité extérieure concerne deux domaines :

  • la place de stationnement automobile ;
  • l’aménagement extérieur ;

Le cheminement extérieur

Le cheminement extérieur doit permettre d’accéder à une des entrées principales de la maison ou d’un bâtiment depuis l’accès au terrain.

Le cheminement accessible doit présenter un contraste visuel et tactile par rapport à son environnement, ou à défaut un repère continu sur toute sa longueur tel qu’un muret ou une rambarde.

Le parcours ne doit pas présenter d’obstacle et être le plus horizontal possible; une légère pente de 5 à 10% est autorisée mais doit intégrée un palier de repos en haut et en bas.

La largeur minimale du cheminement accessible doit être de 1,40m. Un espace de manoeuvre doit être aménagé chaque fois que nécessaire.

Le sol doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • être non meuble (sable, gravier,..)
  • non glissant (éviter les matériaux glissants quand il pleut)
  • non réfléchissant
  • libre d’obstacle

Le cheminement doit :

  • être réalisé pour éviter la stagnation des eaux de pluies
  • comporter un système d’éclairage

Aménagements extérieurs

Les portes et portails situés sur les cheminements extérieurs doivent répondre à certaines caractéristiques :

  • Les portes et portails doivent avoir une largeur minimun de 90cm.
  • Une aire de manoeuvre devant chaque porte et portail égale au minimun à 2,20×1,20m.
  • Les poignées doivent être facilement préhensibles et manoeuvrables