les poêles à bois

poêle à bois

poêle à bois : installation et entretien des appareils de chauffage bois
Homenova installe vos appareils de chauffage au bois poêle à bois, insert,…

Demandez un RdV

Votre projet d’installation d’un poêle à bois

Vous souhaitez un système de chauffage écologique , peu couteux, et convivial ? Si c’est le cas le poêle à bois est fait pour vous.

Homenova est un spécialiste de l’installation du poêle à bois. Nous possédons la qualification Qualibois.

Pourquoi se chauffer avec un poêle à bois ?

Depuis plusieurs années le poêle à bois est devenu une vraie tendance du marché du chauffage, en devenant une solution de chauffage esthétique, économique et écologique ! Cet équipement est éligible au crédit d’impôt de 22 % (nouvel appareil) ou 36 % (remplacement d’un ancien appareil).

Avantages et inconvénients du poêle à bois

Avantages du poêle à bois

  • Esthétique : Les designs des poêles à bois ont fait énormément de progrès et sont devenus de véritable objet décoratif.
  • Efficace : Les rendements ont aussi énormément augmentés et ils sont devenus moins polluants.
  • Economique : Le tableau suivant indique que le bois est devenu une source d’énergie alternative crédible (source www.flammeverte.fr) comparaisonchauffage poêle à bois
  • Ecologique : La ressource bois fait partie des énergies renouvelables. le cycle carbone du bois est neutre et globalement ne « produit » pas de C02, gaz polluant à effet de serre : Sa combustion libère du C02 qui est absorbé par photosynthèse par d’autres arbres. cycle-carbone poêle à bois
  • Crédit d’impot : le poele à bois est éligible au crédit d’impôt de 22 % (nouvel appareil) ou 36 % (remplacement d’un ancien appareil), ce qui améliore sa rentabilité.

Inconvénients du poele à bois

  • Stockage : Nécessité d’avoir un endroit ou stocker le bois; pas toujours évident en appartement.
  • Fonctionnement : Pour les poêles à buches il faut entretenir plusieurs fois par jour le feu.

Les types de poeles à bois

  • Classique : ce sont les poêles à buches en fonte ou acier.
  • A pellets : ce sont des modèles à granulés plus pratique car à alimentation automatique sur plusieurs jours.
  • Double combustion : ce sont des modèles avec une deuxième chambre de combustion
  • A inertie : Ce sont des modèles massifs (plusieurs tonnes) utilisant des matériaux réfractaires (céramiques,..)

Les normes et labels pour les installations de chauffage au bois

normepoele plaqueCELes fabricants doivent poser sur leur appareil une plaque CE (norme de Union Européenne) précisant :

  • le rendement
  • le taux d’émission de gaz carbonique (CO)
  • la puissance en kwh
  • et les normes de sécurité à l’écart du feu

flammeverte L’attribution du label « flamme verte » sur un poêle est une garantie de qualité. Ce label concerne les poêles dont le rendement est supérieur à 70% et les chaudières et poêles automatiques dont le rendement est supérieur à 80 %.Depuis 2012 seul les produits à 4 ou 5 étoiles bénéficient du label flamme verte

Les produits et fabricants

Le site annuaire du secteur bois énergie répertorie les acteurs de la filière

Installation d’un poêle à bois

composant-chauffagebois composant-poelebois

La mise en oeuvre d’une installation de poêle à bois nécessite le raccordement de plusieurs composants entre eux et le respect d’un certain nombre de normes et recommandations. sur chaque composant doit être apposé une signalétique indiquant les caractéristiques du composant et les recommandations d’utilisation

Quels sont ces composants et normes ?

Les composants

  • poele5 tout d’abord le poêle à bois lui même
  • conduit-raccordement departconduit-raccordement arriveconduit-raccordement le conduit de raccordement raccordé sur le poêle à bois
  • conduit-fumeele conduit de fumée
  • tubagele conduit de tubage
  • grille-aerationle système d’aération

La signalétique des composants

  • plaque-poeleexemple de signalétique du poêle à bois
  • plaque-conduitraccordementle conduit de raccordement raccordé sur le poêle à bois

Les normes pour la mise en oeuvre des composants

  •  poêle :NF EN 13240 : poêles à bûches/NF EN 14785 : poêles à granulés/NF EN 15250 : poêles de masse – pour la mise en oeuvre de poele à bois
  • conduit de raccordement/fumée : NF DTU 24.1/Simple paroi NF EN 1856-2/Composites rigides ou flexibles EN 1856-1 : pour la mise en oeuvre du conduit de raccordement/fumée
  • conduit de tubage : Marqué CE selon Directive Européenne et EN 1856-2 ou EN 1856-1

L’installation d’un poêle à bois nécessite  un savoir faire mis à votre service par Homenova pour une prestation soignée à des prix modérés.

Contactez nous pour un devis gratuit telephonez au 09502394250950 239 425.

Installation du poêle

distance de sécurité

distance-securiteMurs, sol et plafond : le poêle doit être installé à la distance de sécurité par rapport aux matériaux combustibles déclarée par le fabricant de l’appareil : voir notice ou plaque signalétique

Mise en oeuvre des conduits de raccordement

Les types de conduits de raccordement

ils peuvent être de différents types :

  • Métalliques rigides :Simple paroi NF EN 1856-2 / Composites rigides ou flexibles NF EN 1856-1
  • Métalliques flexibles double peau à paroi, intérieure lisse non extensible
  • Maçonnés : uniquement pour âtres

Il est recommandé de privilégier les raccordements rigides pour des raisons de bonne tenue mécanique de montage (voir 13.1.1, de la NF DTU 24.1)

Implantation et parcours

  • Le conduit de raccordement ne doit pas pénétrer ou traverser de local autre que celui dans lequel est installé l’appareil à combustion
  • Toutefois, dans le cas d’un conduit de fumée ne débouchant pas dans le local contenant l’appareil mais étant adossé ou accolé à l’une des parois de ce local, le conduit de raccordement peut traverser cette paroi pour être relié directement au conduit.

Modérateur de tirage

moderateur-tirageDispositif automatique, monté sur un conduit de raccordement, destiné à stabiliser la dépression à la buse de l’appareil lorsque le tirage thermique est trop important

Distance de sécurité

distance-raccordement3 x Diamètre du conduit (mini 375 mm)ou 1,5 x DN (mini 200 mm) si protection contre le rayonnement,ou indications du fabricant

Solutions :

  • Conduit de fumée isolé qui débouche largement sous le plafond
  • Protection au plafond,
  • Enlèvement des matériaux combustibles
  • Autres solutions / fabricants validées : habillage des tuyaux de raccordement qui fait office d’écran (seulement si conduit non dévoyé)

Précautions et recommandations d’installation

  • Tracé le plus simple et le plus court possible
  • Visible sur tout son parcours. Toutefois, coffrage admis si démontable et ventilé (2 x 50 cm²),
  • Sens d’emboîtement : partie femelle vers le conduit de fumée
  • Pas plus de 2 coudes à 90° (sauf EN 13384-1) 1 coude à 90° peut = 2 coudes assemblés à 45°
  • Pas de contre pente
  • Clapets, clés de tirage (sauf si intégrés au poêle) ou trappes d’obturation interdits
  • Réduction de section doit être située à la pénétration dans le conduit de fumée, donc pas de réduction sur la buse

Mise en oeuvre des conduits de fumée

conduit Pour qu’un poêle à bois fonctionne, il faut un conduit de fumée pour évacuer les produits de la combustion.

Normes et obligations sur les conduits de fumée:

normeconduitLes matériaux des conduits de fumée:

materiauconduit

  • terre cuite
  • béton
  • métallique
  • céramique
  • matériaux mixte

Entretien du conduit de fumée:Le Règlement Sanitaire Départemental Type impose un ramonage du CONDUIT DE FUMEE 2 fois par an, dont 1 fois pendant la saison de chauffe. Suivant les départements, le Règlement Sanitaire Départemental impose des exigences complémentaires ou réduites.

debouchePosition du débouché des conduits de fumée:pour une pente de toiture supérieure à 15° le débouché doit dépasser d’au moins 40cm.pour une pente de toiture inférieure à 15° le débouché doit dépasser d’au moins 120cm.

Le tubage

Le tubage c’est quoi?

Le tubage est l’opération qui consiste à introduire à l’intérieur d’un conduit de fumée, un tube indépendant pour le rendre utilisable pour l’évacuation des produits de combustion.En général ils sont fait d’un tube flexible à double peau, à paroi intérieure lisse, et ne pas être extensibles

Le tubage à quoi ça sert?

Le tubage est fortement conseillé, et peut avoir plusieurs objectifs :

  • Le tubage a essentiellement pour objet d’assurer l’étanchéité au gaz d’un conduit de fumée qui ne répondrait plus dans ce domaine aux exigences du paragraphe 5.3 de la NF DTU 24.1
  • Il peut être également utilisé pour : une adaptation de la section,une adaptation des conditions de fonctionnement du conduit (température, résistance à la condensation, …),la protection contre les risques de corrosion et de bistrage
  • Il ne peut avoir pour effet de reconstituer l’intégrité et la stabilité du conduit

Aération/ventilation/air de combustion

Dimensionnement des amenées d’air comburant: 50 cm² mini si Pu = 25 kW (70 cm² si Pu=35 kW, cf arrêté « CO » du 23/02/09), ou section plus importante selon prescriptions du fabricant (pas d’exigence réglementaire si amenée d’air directement raccordée au poêle ou si la ventilation du logement est conforme à l’arrêté du 24/03/82 ; alors respecter les sections mini de la NF DTU 24.2)

Prise d’amenée d’air comburant:

  • La prise d’amenée d’air comburant doit être située soit directement à l’extérieur, soit dans un local ou un espace ventilé sur l’extérieur
  • Si prise d’air direct sur l’extérieur : doit être placée dans la mesure du possible face aux vents dominants
  • Si prise d’air dans espace ventilé sur l’extérieur : s’assurer de ne pas prélever de l’air pollué et ce local doit avoir, dans la mesure du possible, au moins une ouverture face aux vents dominants
  • Un vide sanitaire est considéré comme ventilé si la section totale libre des ouvertures en cm² est au moins égale à 5 fois la surface au sol en m² du vide sanitaire (exemple : pour un vide sanitaire de 100 m², la section totale libre des ouvertures doit être supérieure ou égale à 500 cm²)

Le combustible

Pour qu’un poêle à bois fonctionne, il faut du combustible:

  • buchebuches 20 à 30cm de long
  • pelletles granulés ou pellets
  • briquetteles briquettes ou plaquettes forestières
  • les céréales

Prescriptions élémentaires à respecter :

  • Le bois doit être stocké à l’abri des intempéries,donc dans un local ventilé ou bâché uniquement sur le dessus des bûches
  • Le bois doit être fendu (plus de surface d’évaporation)
  • Le bois doit être coupé à la longueur d’utilisation

Exemple de réalisation

Pour un de nos clients (un couple avec 2 enfants dans une maison de 110m2 (55m2 par niveau) nous avons installé 2 poêles à bois; à eux seuls ces poêles assurent le chauffage-bois du RdC et des chambres à l’étage ; seuls des sèches serviettes électriques ont été rajoutés pour des raisons pratiques dans les 2 SdBs :

étape 1: mise en place du tubagetubage

étape 2: mise en place et raccordement du poêle à bois poele3

coût de l’installation de chauffage-bois: 2poeles à bois + 2 sèches serviettes = 2500 euros

coût d’exploitation du chauffage-bois: 80 euros/an (partie sèche serviette) – le bois est récupéré sur le terrain du client sur une dizaine d’arbres.

Etude comparative:

  • solution chauffage-bois gaz: en plus des 2 sèches serviettes il faut rajouter une chaudière gaz (1500 euros)+5 radiateurs aciers 5x500euros+tubage (700euros), soit : installation= 4700 euros – cout d’exploitation=900 euros
  • solution chauffage-bois électrique:en plus des 2 sèches serviettes il faut rajouter 5 radiateurs électriques 5x500euros, soit : installation= 2500 euros – cout d’exploitation=1100 euros

conclusion dans le cas de figure du client le chauffage-bois bois est sans conteste le plus rentable, et contribue à créer une ambiance chaleureuse . la seule contrainte est d’alimenter le poêle à bois !