Serrurerie

serrurerie

Protégez vous, sécurisez vos biens et vos proches

Homenova étudie et renforce les points faibles de votre sécurité

Demandez un expert

Votre projet de serrurerie

Vous recherchez un serrurier pour :

  • remplacer votre serrure qui a été forcée,
  • mettre un blindage et des cornières anti-pinces,
  • Vous avez été victime d’un cambriolage,vos clés ont été volées ou perdues, vous avez acheté un nouvel appartement,…

accueil serrurerieContactez nous pour votre projet de serrurerie et avoir un devis gratuit

cambrioleur

Si c’est le cas , vous êtes au bon endroit, HomeNova agence du bâtiment spécialisée en sécurité, met à votre service des professionnels compétents et sérieux. Nos devis sont gratuits.
la rénovation d’appartement à Paris ou maison en province intègre de plus en plus souvent des travaux de sécurité (serrurerie, porte blindée, alarme, etc..) de l’habitat. HomeNova votre entreprise de rénovation met en oeuvre les travaux de serrurerie et vous conseil pour choisir les bonnes solutions de sécurité, qui tiennent compte de votre bien, des normes et des assurances.

Nos travaux de serrurerie

nous réalisons tous types de travaux de serrurerie:

  • serrurier

    pose de tous types et marques de serrures (Motura, Fichet, Vachette, Muel, Bricard,..).

 

 

  • porte-blindee       Blindage de porte et pose de porte blindée
  • corniere        Pose de cornières antipinces
  • grille         Pose de barreaux, grilles, volets roulants, rideau métallique,..

Normes et assurances

les normes A2P et APSAD correspondent à un niveau de protection reconnu contre l’effraction.

Ces normes ont été développées par le Centre National de Protection et de Prévention (CNPP). Elles ne sont pas exclusivement réservées à l’activité de serrurerie, mais plus largement aux activités associées à la protection des individus. Il faut distinguer la norme A2P de la norme APSAD. La première permet de certifier la résistance d’une serrure face à l’effraction, tandis que la seconde certifie la qualité du service proposé tant en ce qui concerne l’installation que la maintenance. Mais, ces normes sont-elles reconnues par les assureurs ? Quels avantages peut-on avoir à acheter des produits certifiés A2P ou encore à faire appel à des serruriers certifiés APSAD? Faisons le point sur les différentes normes et sur le moyen de les obtenir.

Norme A2P

Cette norme concerne le matériel et évalue sa résistance à l’effraction. Elle certifie donc une protection contre l’intrusion. Cette dernière se distingue en trois catégories symbolisées par des étoiles. Chaque étoile assure 5 minutes de résistance face à l’intrusion. Aussi, le temps de résistance du matériel à une intrusion varie en fonction des étoiles attribuées :

  • 5 mn : 1 étoile *
  • 10 mn : 2 étoiles **
  • 15 mn : 3 étoiles ***

Cette certification est reconnue par les assurances, mais ces dernières peuvent demander des serrures trois points ou des protections plus importantes. Il faut donc être vigilants lors de la signature de son contrat d’assurance, afin de se doter du matériel approprié, sous peine de se voir confronté à un litige avec son assureur.

LA NORME APSAD

Elle correspond aux services : à l’installation et à la maintenance. Cette norme permet d’assurer les compétences des professionnels, ainsi que la qualité de leurs interventions d’installation et de maintenance. Il est donc conseillé d’opter pour la pose d’un produit certifié A2P effectuée par des professionnels certifiés APSAD.

Normes APSAD pour l’installation et la maintenance :

  • Mise à disposition d’un personnel compétent,
  • Utilisation de moyens matériels adaptés,
  • Organisation de l’activité assurant la qualité des prestations fournies,
  • Validation des besoins et fourniture de conseils professionnels,
  • Pertinence de l’offre,
  • Service après-vente.

Comment choisir une serrure ?

Il n’est pas évident de choisir une serrure. En effet, outre les contraintes liées aux contrats d’assurance habitation, il faut prendre en compte la capacité de résistance des serrures à l’effraction. De même, les serrures n’équipent pas seulement les portes d’entrées, mais aussi les portes intérieures, celles des coffre-forts, et celles des fenêtres. Les exigences ne seront donc pas les mêmes en fonction de leur destination.

Les serrureries classiques

Les systèmes classiques sont encore largement répandus, assurant des degrés de protection variables. C’est le cas des serrures anciennes à garniture , à gorge ou encore à goupilles . D’autres systèmes assurent un faible degré de protection, mais restent des serrures encore largement utilisés. Il s’agit entre autre des serrures tubulaires , typiques des antivols, de serrures à pompes ou encore des serrures à espagnolette et à crémone.

Les serrureries modernes

Les serrures à code , biométriques ou encore multipoints (3 points) appartiennent à cette nouvelle génération.

La serrure à code

Les serrures à code sont de différents types. Elles peuvent être basiques, situées sur des cadenas et ou encore sur des mallettes. Elles peuvent être actionnées par une molette. Ce système fut longtemps le topos des films d’actions, dans lesquels des héros s’efforçaient de trouver les codes de coffres à molette à l’aide de stéthoscopes. Mais, la serrures à code mécanique se voit remplacée par des modèles plus perfectionnées, tels que la serrure électrique ou encore électronique. Elles assurent plus de sécurité et sont souvent choisies pour les bâtiments ayant une affluence importante, tels que des grands immeubles d’habitation ou encore les entreprises. Ces systèmes peuvent être accompagnés de gâches électriques qui permettent une ouverture à distance, en actionnant un bouton pour sortir des locaux. De même, la serrure antipanique permet de compléter les installations des ERP ou des immeubles à forte affluence. Ces dernières sont protégées par une barre . Une simple pression permet d’ouvrir la porte. Elles sont adéquates pour les sorties de secours.

La serrure biométrique

Ce type de serrure utilise des données biométriques, telles que les empreintes digitales, la rétine ou encore le contour des mains pour identifier les propriétaires. Ces serrures se développent de plus en plus pour un usage domestique et peuvent stocker un grand nombre d’empreintes. Elles peuvent être associées à un digicode, afin de pallier à toute difficulté liée à la reconnaissance des données.

La serrure multipoint (3/5 points)

Les serrures multipoints Se sont largement répandues. Ce type de serrure a plusieurs points d’ancrage. D’un seul coup de clé, on bloque plusieurs zones de la porte. Elles assurent donc, au moins autant de sécurité, que si la porte avait été dotée de plusieurs verrous et serrures, si ce n’est plus. Les contrats d’assurance habitation sollicitent parfois l’installation d’une serrure multipoint.

Les types d’effraction ?

Une serrure peut ne pas être totalement inviolable et constituer pour autant une barrière contre l’effraction. En effet, des systèmes renforcés, blindés et multipoints peuvent être forcés. Le but est de retarder au maximun car les voleurs n’ont pas des heures à y consacrer.

L’EFFRACTION DU CYLINDRE

Les cylindres qui dépassent peuvent être facilement arrachés ou encore percés. L’ouverture de telles serrures peut demander moins d’une minute. Aussi, ces dernières constituent un système idoine pour les voleurs. De même, certains cylindres fragiles peuvent être aisément percés.

L’EFFRACTION DES POINTS DE VERROUILLAGES ET DE LA PORTE

Un des facteurs majeurs d’effraction reste la qualité des renforts de la porte. En effet, une serrure multipoint n’est véritablement protectrice que si la porte permet d’en éviter l’effraction. Les portes en bois comptent parmi les plus sensibles. Les voleurs peuvent aisément arracher les montants de la portes par divers biais. Dans ces cas, les dégâts causés sont majeurs et les réparations n’en sont que plus coûteuses. Les voleurs peuvent opter pour arracher directement les montants constitués de bois ou d’autres matériaux faiblement résistants. Ils peuvent également choisir de faire sauter les points de la porte les uns après les autres grâce à un pied de biche.